oenotourisme côté jardin avec Akebia jardin potager permaculture paysagiste château de la Dauphine Fronsac

L’oenotourisme côté jardin avec AKEBIA

Posted on Posted in Oenotourisme

L’oenotourisme côté jardin avec AKEBIA

Si vous avez suivi de près la cérémonie des Best of Wine Tourism 2018 qui s’est tenue à Bordeaux le 14 octobre dernier, vous avez pu découvrir le formidable travail du Château de la Dauphine à Fronsac,  récompensé par un Best of d’Or dans la catégorie « valorisation oenotouristique des pratiques environnementales ». Pierre angulaire de la Visite nature qui lui a valu récompense : les superbes jardins conçus par Guillaume Popineau d’AKEBIA. Paysagiste de talent, porteur d’une vraie vision engagée du jardin, Guillaume est aussi l’un de mes collègues entrepreneurs à Coop’alpha (la coopérative d’activité où je suis associée et dont j’avais déjà parlé dans cet article). Le temps d’une interview, envisageons avec lui l’oenotourisme côté jardin !

Oenotourisme côté jardin avec AKEBIA paysagiste potager permaculture Château de la Dauphine Fronsac oenotourisme Green Tour Best of Wine Tourism
Le potager en permaculture du Château de la Dauphine conçu par AKEBIA

Oenostory : Peux-tu nous faire le pitch d’AKEBIA en quelques lignes ? 

Guillaume Popineau : Implanté sur le territoire de la métropole bordelaise, je travaille pour l’essentiel sur les questions de nature en ville. Je propose un service de conception de paysages comestibles et de jardins potagers en milieu urbain. L’objectif : favoriser l’accès pour tous à une alimentation saine et locale. Parce que cultiver la ville est un vecteur de lien social, mais aussi un enjeu environnemental (biodiversité, lutte contre les îlots de chaleur, qualité de l’air, gestion des biodéchets), AKEBIA investit les toits, les terrasses et les jardins pour rendre la ville plus vivable et durable. De la conception à la réalisation, j’interviens sur l’ensemble des phases et assure l’entretien et le suivi des îlots d’abondance et de plaisirs qu’elle crée.

O. : Dans le projet avec le Château de la Dauphine, quel était le brief de départ et quel a été ton apport ?  

G.P. : Dans le cadre du développement de leur offre oenotouritique, le Château de la Dauphine souhaitait proposer une promenade sur le domaine pour faire découvrir le patrimoine arboré qui constitue le parc et mettre en valeur leur démarche environnementale (certification AB et utilisation des principes de la Biodynamie). AKEBIA a donc accompagné le château dans la définition du contenu et la conception de cette nouvelle visite nature, le Green Tour. Rythmée par la découverte de la biodynamie et d’un module de culture aquaponique* mais aussi par la traversée d’un jardin potager inspiré des principes de la permaculture et d’un jardin des arômes, cette nouvelle promenade offre des vues particulières sur la Dordogne, le château ou la magnifique Allée des Pins et s’achève dans un cocon végétal, un espace dédié aux dégustations en plein air.

Oenotourisme côté jardin avec AKEBIA paysagiste cocon végétal jardin des arômes Château de la Dauphine Fronsac oenotourisme Green Tour Best of Wine Tourism
Le cocon végétal du Château de la Dauphine pour une autre expérience de dégustation très nature

O. : Quels sont les premiers retours du public sur ton travail ? As-tu pu « tendre l’oreille » dans les jardins de la Dauphine ?

G.P. : Les retours ne sont que positifs ! Les premiers satisfaits sont les insectes et notamment les abeilles du rucher du château qui, grâce à la création des différents jardins, ont désormais de quoi butiner. Pour ce qui est du public, la découverte du Green Tour est très appréciée, notamment le potager avec ses courgettes au formes étranges et ses tomates de toutes les couleurs. La visite nature a été construite comme une progression jusqu’à la dégustation avec par exemple l’éveil des sens avec le jardin des arômes. C’est cette offre de « dégustation augmentée » que les gens recherchent.

O. : Les légumes bio et les herbes produits sont magnifiques. Le Château de la Dauphine en fait-il une utilisation spéciale ?

G.P. : Légumes et herbes aromatiques sont utilisés lors des réceptions organisées au château. Et des infusions glacées des herbes du potager sont proposées lors du Green Tour. Les personnes travaillant au château et leur famille sont aujourd’hui les principaux consommateurs. Mais au regard de la production qui a été très importante nous envisageons de faire de la transformation l’an prochain (bocaux, confitures).

O. : Est-ce que cette première expérience dans le secteur du vin et de l’oenotourisme t’as plu ? Est-ce qu’elle t’inspire d’autres projets d’écosystèmes nourriciers et oenotouristiques ?

G.P. : Cette première expérience avec le secteur du vin a été très enrichissante pour moi. À travers ce projet qui s’est étalé sur plusieurs mois, j’ai ainsi pu voir l’évolution végétale de la vigne et les travaux qui vont avec au fil des saisons. J’ai aussi appris quelques notions de biodynamie. Ce projet a aussi été l’occasion de me former en aquaponie. Et je suis en contact actuellement avec un autre grand château près de Bordeaux pour développer un nouveau beau projet autour du potager…

Oenotourisme côté jardin avec AKEBIA paysagiste jardin en permaculture légumes bio Château de la Dauphine Fronsac oenotourisme Green Tour Best of Wine Tourism
Les légumes bio du Château de la Dauphine

O. : Concrètement, jusqu’où interviens-tu auprès de tes clients ? 

G.P. : AKEBIA assure la conception d’aménagements paysagers comestibles mais aussi la réalisation des travaux. Je propose également l’entretien et le suivi (semis et renouvellement des plants en fonction des saisons) de l’écosystème nourricier créé ainsi qu’éventuellement la formation du client au techniques d’entretiens écologiques, s’il souhaite devenir autonome.

Oenotourisme côté jardin avec AKEBIA paysagiste jardin en permaculture légumes bio Château de la Dauphine Fronsac oenotourisme Green Tour Best of Wine Tourism
Guillaume d’AKEBIA en pleine plantation au Château de la Dauphine

Merci à Guillaume d’avoir partagé son expérience et bravo pour cette entrée fracassante dans le monde de l’oenotourisme côté jardin !

Il y a deux grandes idées qui me semblent importantes à souligner dans ce projet. Tout d’abord la cohérence : tout est parti à la base de la volonté de mettre en valeur et l’existant (un parc magnifique) et la démarche du château (en bio, biodynamie). Du coup, on utilise la permaculture, l’aquaponie, et on fait appel à un paysagiste malin qui partage ces valeurs. Ensuite, cette idée de « dégustation augmentée » évoquée par Guillaume : la dégustation reste le coeur de la proposition mais on la transforme en expérience mémorable en l’augmentant d’un dispositif cohérent avec ce que l’on est, ce que l’on revendique.

 

Pour en savoir un peu plus sur AKEBIA :

Site web : www.akebia-ecosystemes.fr **

Page Facebook : AKEBIAecosystemes

 

*module de culture aquaponique : système associant culture de végétaux en symbiose avec l’élevage de poissons, les déjections des poissons servant d’engrais aux végétaux.

** le site web de Guillaume est très très beau et super bien conçu : il mérite le coup d’oeil même si vous n’êtes a priori pas intéressé par ses services

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *