expérience mémorable d' oenotourisme et marketing sensoriel oenostory

20/06/16 eXpérience Mémorable d’ Oenotourisme et marketing sensoriel

Posted on Posted in Marketing, Oenotourisme

eXpérience Mémorable d’ Oenotourisme et marketing sensoriel

Rappelez-vous, face à la multiplication des offres oenotouristiques, l’ expérience mémorable d’ oenotourisme constitue une réelle opportunité de vous différencier de la concurrence. Une expérience est un moment dont on se souvient parce qu’il est particulièrement intense, extraordinaire, riche en émotions, signifiant, et/ou qu’il constitue un apprentissage.

Pour être mémorable, l’expérience d’ oenotourisme doit être holistique et pour cela intégrer les 5 éléments  suivants: sensations, émotions, réflexion, action et partage.

Je vous propose aujourd’hui de nous intéresser plus particulièrement au premier élément, les sensations, et de voir en quoi il est pertinent d’associer oenotourisme et marketing sensoriel. Au travers d’exemples, nous verrons ensuite comment il est concrètement possible d’engager les 5 sens de vos visiteurs au domaine.

Oenotourisme et marketing sensoriel: un duo gagnant?

Avant toute chose, il est important de comprendre que vous (votre entreprise) ne produisez pas d’expérience en soi. Vous produisez tout au plus des produits et contextes expérientiels que les consommateurs vont mobiliser à leur manière pour co-produire leur propre expérience. C’est ce qui fait par exemple qu’un même restaurant peut se voir attribuer dans la même soirée sur Tripadvisor des notes tout à fait opposées. Un même contexte expérientiel – le restaurant – peut en effet générer des expériences différemment appréciées pour la bonne et simple raison que l’expérience est unique et personnelle. Votre domaine viticole est un contexte expérientiel, soit un assemblage de stimuli propres à faire advenir l’expérience. Parmi ces stimuli, certains vont engager les 5 sens de vos visiteurs. La magnifique vue sur le vignoble depuis votre propriété, l’ambiance feutrée de votre chai à barrique et son odeur caractéristique et bien évidemment la dégustation de vin. C’est une bonne chose car plus une expérience est sensorielle, plus elle est effective et mémorable pour le consommateur. Et plus les 5 sens sont sollicités de manière combinée, plus c’est efficace. C’est pour cette raison qu’il est intéressant de tenter d’orchestrer cette sollicitation des sens.

On parle de marketing sensoriel dès lors qu’on cherche à maîtriser cet engagement des sens dans le but d’améliorer le bien-être du consommateur et d’influencer son comportement d’achat. Quand les fabricants de voitures mobilisent leurs ingénieurs pour régler le bruit du claquement des portières: c’est du marketing sensoriel. Quand une boulangerie diffuse une odeur de pain chaud dans une galerie marchande: c’est du marketing sensoriel aussi. La consommation de vin étant par définition une expérience sensorielle, on comprend vite en quoi oenotourisme et marketing sensoriel peuvent constituer un duo gagnant. On regarde ça de plus près?

Oenotourisme et marketing sensoriel : des bonnes pratiques et des exemples

Je vous imagine déjà en train de vous dire que vous allez perdre votre authenticité (et votre âme! c’est bien connu le marketing c’est le diable) dans la bataille. Que nenni! Le marketing sensoriel au domaine, ça commence par de l’empathie…et du nettoyage!

Éliminer les pollutions

On l’a dit: la dégustation de vin est une expérience engageant naturellement les sens. Mais a-t-on envie qu’elle soit gâchée par des pollutions sensorielles? De l’éclairage au néon blafard de la salle de dégustation, aux verres ballon qui sentent le carton : ne riez pas il y a forcément chez vous aussi des pollutions que vous ne voyez plus! Alors comment fait-on? Eh bien on se met à la place des visiteurs, et à chaque étape du parcours de visite on essaye de lister aussi bien ce qu’il y a de positif à voir, entendre, sentir, toucher ou goûter pour pouvoir le mettre en valeur, que ce qu’il y a de négatif pour l’éliminer. On peut le faire soi-même mais il est évident qu’un œil extérieur apporte une certaine fraîcheur.

Le marketing sensoriel au domaine peut donc commencer par là: faire simplement mieux avec ce qui met déjà les sens de vos visiteurs en éveil. Mais certains – structures de taille modeste ou véritables complexes touristiques – ont décidé d’aller plus loin et proposer des expériences sensorielles très inspirantes…

Ils titillent nos sens et ça le fait

« L’odorat »

Les salles sensorielles permettant la découverte des arômes du vin sont un grand classique des Maisons des vins comme des domaines viticoles mais font toujours leur petit effet auprès des plus jeunes et de leurs aînés. La Cité du Vin de Bordeaux ne déçoit pas avec son Buffet des 5 sens :

Buffet des 5 sens cité du vin
Source: Instagram @laciteduvin

Les jardins des senteurs connaissent aussi un certain succès. On pense notamment à celui de la Maison des Sancerre dont les 800 plantes et arbustes permettent de retranscrire 60 arômes présents dans les vins rouges, blancs et rosés de Sancerre. Mais aussi et surtout au Jardin des Senteurs du Château Reignac à Bordeaux distingué par un Best of Wine Tourism en 2016:

« Le goût »

Le Domaine Les Hauts de Riquets à Duras dispose lui d’un sentier botanique où il est possible d’observer des variétés d’orchidées sauvages. Mais les Bireaud vont plus loin et proposent également une activité originale: un atelier Vin et Cuisine sauvage. Après reconnaissance et cueillette de plantes sauvages comestibles le long du sentier, les visiteurs sont invités ensuite à cuisiner ces plantes pour accompagner les vins du domaine. Un atelier accords mets-vins original, non?

« La vue » et « L’ouïe »

La Maison Ackerman à Saumur dispose de caves troglodytes qu’elle met régulièrement en valeur à travers des expositions d’art contemporain, des mises en lumière et des concerts. Voici un aperçu en vidéo de la performance de Xtet Free Pass en 2014 dans le cadre de la Semaine du Son Ackerman:

 

« Le toucher »

Bien qu’on puisse sans aucun doute trouver illustration dans l’univers du vin, j’ai choisi de vous montrer cette vidéo du Musée Guinness. Située en plein cœur du centre historique de Dublin, la Guinness Storehouse propose un parcours sensoriel assez étonnant. Les 5 sens y sont parfaitement mobilisés, et notamment le toucher. Observez bien les mains des 2 protagonistes dans la vidéo!

 

Conclusion: expérience mémorable d’ oenotourisme et marketing sensoriel , un duo gagnant!

Les expériences les plus mémorables sont aussi parfois les plus simples. Je me souviens avoir analysé pour un domaine des commentaires laissés sur Tripadvisor. L’un des éléments source de plaisir qui ressortait le plus souvent était…le fait d’être accompagnés par le très avide de caresses chien du vigneron pendant la balade dans les vignes!

Débusquez et valorisez des instants sensuels, puis servez de guide sensoriel à vos hôtes: plonger les mains dans la terre pour en découvrir la texture, se laisser envoûter par le vent dans les vignes, sentir la rugosité du bois des barriques sous ses doigts, en humer les notes vanillées, sursauter au pop des bouchons et se réjouir par avance en entendant le vin qu’on verse.

Le marketing sensoriel n’est pas synonyme de marketing expérientiel: il en fait partie sans en recouvrir le concept. La sollicitation des sens du consommateur n’est d’ailleurs pas une finalité en soi. Mais liée par le ciment du storytelling à d’autres éléments – émotion, réflexion, action, partage – elle permet de rendre mémorable l’expérience.

Découvrez l’accompagnement oenotourisme expérientiel Oenostory.

Pour en savoir plus: 06 88 79 23 22 ou contact@oenostory.com.

En lien avec cet article, vous pouvez lire ou relire:

Expérience mémorable d’ oenotourisme : faites la différence!

Authenticité, gage de l’expérience mémorable d’oenotourisme

Expérience mémorable d’ oenotourisme et digital

4 thoughts on “20/06/16 eXpérience Mémorable d’ Oenotourisme et marketing sensoriel

  1. Bonjour,
    Je vous remercie pour votre article. Je suis tout à fait d’accord, je sais que l’éveil des sens rend l’expérience encore plus mémorable. J’ai travaillé dans le secteur de l’oenotourisme et je souhaite maintenant devenir indépendante et proposer mes propres activités. C’est en ce sens que je souhaite les développer.

    1. Merci à vous Fleur ! Je vous souhaite tout le succès espéré dans le développement de votre projet d’oenotourisme expérientiel :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *