Mon vin et les réseaux sociaux 4 ma stratégie social media

23/05/16 Mon vin et les réseaux sociaux #4 : ma stratégie social media en 6 étapes (1/2)

Posted on Posted in Communication, Marketing

Mon vin et les réseaux sociaux #4 : ma stratégie social media en 6 étapes (1/2)

Dans les épisodes précédents de Mon vin et les réseaux sociaux, nous avons pu nous pencher sur les pratiques des socionautes, les différentes opportunités par plateforme et les 5 types de contenu à orchestrer. Il est maintenant temps de passer à l’action et de partager avec les internautes votre grande histoire de vin mais pas avant d’avoir mis en place votre stratégie social media pour conquérir le monde grâce à 6 étapes clés. S’agissant d’un article en 2 parties, je vous propose d’aborder les 3 premières étapes dès maintenant.

1- Définir mes objectifs de conversion: « pourquoi ? »

Sur les réseaux sociaux, vous ne faites pas que « pousser du contenu », vous engagez une conversation. Pendre conscience de cet aspect peut vraiment changer du tout au tout votre performance online: vous ne vous adressez pas à une foule indéterminée mais bien à des personnes.

Pour un domaine viticole, il y a en gros 5 types de public avec qui vous allez pouvoir discuter:

  • le grand public: vos clients particuliers actuels ou potentiels
  • des cavistes, grossistes, CHR: vos clients BtoB actuels ou potentiels
  • des influenceurs: journalistes, blogueurs
  • des partenaires: interprofessions, labels, collègues vignerons, salariés et collaborateurs, offices de tourisme, autres marques ou filières, etc.
  • des talents: vos salariés potentiels.

Bien que la conversation soit agréable, vous poursuivez un objectif. Grâce à la stratégie social media que vous allez rondement mener, vous allez en effet conduire chacun de ces publics à emprunter ce qu’on appelle un entonnoir de conversion ou « funnel« .

Mon vin et les réseaux sociaux stratégie social media entonnoir de conversion Oenostory

La conversion, c’est le fait que le visiteur d’un site web ou en l’occurrence d’un réseau social accomplisse l’action recherchée. Cette action peut avoir lieu online (ex: effectuer un achat sur votre e-boutique) ou offline (ex: vous mettre sur sa carte des vins). Reste bien sûr à déterminer quels sont pour chacun de ces publics vos objectifs de conversion, ce que vous attendez d’eux.

Voici dans le tableau ci-dessous quelques exemples d’objectifs généraux de conversion par public pour illustrer mon propos:

Mon vin et les réseaux sociaux stratégie social media objectifs de conversion par public Oenostory

Selon les moyens dont vous disposez – temps, personnel, budget – et où vous en êtes dans le développement de votre présence sur les réseaux sociaux, les grands objectifs listés ci-dessus ne vous sembleront pas tous prioritaires. Et surtout, quoiqu’il en soit, vous allez devoir passer par les différentes étapes du funnel – notoriété, acquisition, engagement, satisfaction et finalement conversion. Quand on démarre par exemple, on cherche surtout à développer notoriété et acquisition auprès des particuliers, des partenaires et des influenceurs. D’où l’importance de se fixer des sous-objectifs à chaque étape. Nous en verrons quelques exemples très SMART la semaine prochaine dans la deuxième partie de cette article à l’étape 6 « mesure et analyse de ma performance » 😉

2- Définir mon audience cible, mes personas: « qui ? »

Dans le point 1, « définir mes objectifs de conversion », nous avons vu qu’il y avait 5 grands types de public auxquels vous allez pouvoir vous adresser. Mais parmi eux, il est évident que vous n’allez pas vous adresser à TOUT LE MONDE. Ce serait un petit peu comme lancer une bouteille à la mer, vous ne croyez pas? Alors, pour être efficace dans votre stratégie social media, vous allez devoir faire un « petit » travail en amont pour définir quelles sont vos personas marketing. Quésaco*? Un persona est une personne fictive, une sorte de portrait-robot de votre client type. Ce qui fait qu’en général, une entreprise a plusieurs personas, au moins autant que les segments de marchés qu’elle a choisi de cibler.

Idéalement, vous allez travailler sur 4 ou 5 profils représentatifs. Cela peut être plus mais gardez à l’esprit que vous êtes en train d’identifier et décrire des cibles auprès desquelles vous allez communiquer de manière spécifique: ne vous enflammez pas, tout ça c’est du boulot. Pour vous aider, pensez à de vrais clients qui représentent bien vos différentes catégories d’acheteurs (ou de prescripteurs), avec des besoins spécifiques bien distincts par rapport à votre offre de produits et services. N’ayez pas peur de pousser le stéréotype! Vous connaissez Eric et Quentin du Petit Journal sur Canal+? Un extrait de choix pour vous faire découvrir leur oeuvre: leur vidéo sur le « Manging« . Eh bien voilà: construisez vos personas façon caricature à la Eric et Quentin! L’idée n’est pas de vous moquer de vos clients bien sûr, mais de forcer un peu le trait pour obtenir des profils bien distincts, bien typés.

Voici une petite série de questions que je vous invite à vous poser pour décrire chacun de vos personas:

  • Age? Sexe? Métier ou catégorie socioprofessionnelle ?
  • Lieu d’habitation ? Campagne, petite ville ou grande métropole?
  • Histoire ? Son parcours personnel, professionnel, sa situation familiale, …
  • Personnalité, centres d’intérêt ?
  • Attentes vis-à-vis de mes produits et services ? Avis probable sur mes produits et services ? Freins à leur utilisation ? Valeurs communes?
  • Questions qu’il se pose ? Sur les produits et services de ma catégorie, mais aussi ses préoccupations en général…
  • Médias auprès desquels il trouve des réponses ? Quels réseaux sociaux par exemple ?
  • Requêtes qu’il tape sur Google pour trouver des réponses ?
  • Journée type ?

Mon vin et les réseaux sociaux stratégie social media définir mes personas Oenostory

Toute cela demande un petit effort d’imagination et c’est bien sûr plus facile (et sympa) à faire avec d’autres membres de votre équipe en mode brainstorming. N’oubliez pas non plus de leur donner un prénom! Cela peut paraître bête mais ce sera plus facile quand vous penserez à lui en rédigereant vos contenus. Finalement, publier sur Facebook ou Twitter, c’est comme « faire votre correspondance »: à qui allez-vous écrire aujourd’hui? A Georges, votre retraité CSP+ qui fait partie d’un club d’oenophiles ou à Eric, caviste alternatif à Lyon?

3- Définir mon contenu: « quoi »?

Maintenant que vous avez déterminé à qui vous allez parler, qu’allez-vous leur raconter? Nous l’avons vu dans le numéro 3 de Mon vin et les réseaux sociaux, il y a 5 grands types de contenu que vous allez pouvoir orchestrer: de l’information générale sur votre domaine, de l’actualité, de la promotion, du contenu d’assistance, et du contenu d’interaction. Si l’information générale et l’actualité vont plutôt contribuer aux étapes NOTORIÉTÉ puis ACQUISITION du funnel, le contenu d’interaction favorisera lui l’ENGAGEMENT, le contenu d’assistance la SATISFACTION, et enfin la promotion pourra déclencher la CONVERSION. Mais vos différentes cibles n’en n’étant pas à la même étape du tunnel, il faudra en permanence délivrer un peu de chaque contenu.

Au-delà de ces 5 grands types de contenu, vous allez pouvoir jongler avec différents éléments « techniques »:

  • le format: texte, image, vidéo, quiz, fait, citation etc.
  • la profondeur du contenu: « snackable » (rapidement et facilement accessible comme une citation) ou plus long (un article de fond, une vidéo de plus 5 minutes, etc.)
  • l’origine du contenu: votre production ou du contenu partagé (contenu de vos partenaires, issu de votre veille, etc.).

Le fait d’alterner ces différents éléments de contenu va donner du rythme à vos publications et permettre de toucher différentes cibles. Avec le temps d’ailleurs, vous constaterez de vous-même les formats qui fonctionnent le mieux auprès de votre communauté.

Mais aussi et surtout, vous allez pouvoir imprimer votre patte avec des éléments qui vous sont propres, qui reflètent votre personnalité:

  • les thèmes abordés: qu’il s’agisse de thèmes liés à votre coeur de métier (ex: les travaux de la vigne) ou de thèmes périphériques (ex: la gastronomie), voire en marge mais que vous associez au vin (ex: la musique), ce qui va compter c’est votre vision.
  • le ton employé, en lien avec les émotions que vous cherchez à susciter.

Ce sont ces derniers aspects qui vont définir votre ligne éditoriale, qui vont faire que vos médias ne ressembleront pas à ceux de vos concurrents. Pour vous aider à la définir, il faut autant aller piocher dans ce que vous êtes, dans le pourquoi vous faites les choses (cf mon article sur Partagez vos convictions) que dans ce qu’attendent vos personas (la logique voulant si la vie est bien faite que tout cela se rejoigne!).

On résume?

Mon vin et les réseaux sociaux stratégie social media contenu les éléments à combiner

A noter que ces choix de combinaison vont directement influer sur le potentiel de viralité de votre publication. BuzzSumo a analysé 1 milliards d’articles « viraux » publiés en 2015 pour dégager leurs caractéristiques communes. Je vous ai résumé tout cela dans un article Facebook intitulé La recette de la viralité?.

Voilà donc pour la 1ère partie de cet article de la série Mon vin et les réseaux sociaux consacré à la mise en place de votre stratégie social media. La seconde partie présentera les étapes suivantes:

4- Choisir mes plateformes sociales: « où »?

5- Mettre en place mon planning de publication : « quand » ?

6- Mesurer et analyser ma performance

 

Envie de relire les précédents articles de la série Mon vin et les réseaux sociaux ?

Besoin d’aide pour vous accompagner dans la mise en place de votre stratégie social media? N’hésitez pas à me contacter au 0688792322 ou contact@oenostory.com.

Oenostory coaching web et réseaux sociaux stratégie social media

 

*Quésaco: de la locution occitane « Qu’es aquò? », qu’est-ce que c’est? On est en terre occitane ou bien?

4 thoughts on “23/05/16 Mon vin et les réseaux sociaux #4 : ma stratégie social media en 6 étapes (1/2)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *