Mon vin et les réseaux sociaux 3 les 5 types de contenu Oenostory

09/05/16 Mon vin et les réseaux sociaux #3 : les 5 types de contenu

Posted on Posted in Communication

Mon vin et les réseaux sociaux #3 : les 5 types de contenu

Dans ce troisième article de la série Mon vin et les réseaux sociaux, nous allons aujourd’hui parler du contenu. Sur les réseaux sociaux, votre domaine viticole, quelque soit sa taille et sa structure, va pouvoir orchestrer 5 grands types de contenu: de l’information générale, de l’actualité, de la promotion, de l’assistance, et enfin de l’interaction / co-création. Je vous propose de passer en revue ces différents contenus et bien sûr de vous en vous donner quelques exemples.

L’information générale

Cette information générale peut porter sur votre domaine, votre marque, les hommes et femmes qui y contribuent. L’objectif est de dire qui vous êtes, quelles sont vos valeurs. Rappelez-vous mon article sur l’intérêt de partager vos convictions et la phrase de Simon Sinek: « Ce que les gens achètent, ce n’est pas ce que vous faites, mais POURQUOI vous le faites ». Quelques exemples?

Le Château Lamothe Bergeron partage sur les réseaux sociaux une très belle série de vidéos retraçant son histoire mais aussi son ambition, ses valeurs.

Lamothe Bergeron Mon vin et les réseaux sociaux les 5 types de contenu information générale Oenostory
Source: compte Twitter du Château Lamothe Bergeron

Cette information générale peut aussi porter sur le vin en général, avoir pour vocation de faire monter en compétence vos lecteurs de façon globale. Elle peut être générée par l’entreprise elle-même comme c’était le cas pour les vidéos du Château Lamothe Bergeron ou être issue de votre veille. Dans l’exemple ci-dessous, Bernard Magrez a retweeté (en la citant) un guide sur le vieillissement du vin publié sur le blog de l’application Vivino.

Bernard Magrez mon vin et les réseaux sociaux les 5 types de contenu information générale Oenostory
Source: compte Twitter de Bernard Magrez

Enfin, dans ce dernier exemple concernant l’information générale, Les Vignerons de Buzet partagent sur leur compte Twitter leur engagement en matière de bien-être au travail. Ils relaient pour cela un article de presse les concernant.

Buzet Mon vin et les réseaux sociaux les 5 types de contenu information générale Oenostory
Source: compte Twitter des Vignerons de Buzet

L’actualité

La vie d’un domaine viticole est tellement riche et « communicable » (Mon abattoir et les réseaux sociaux serait légèrement plus délicat à appréhender n’est-ce pas?) qu’il est plutôt facile de générer du contenu d’actualité: travaux dans les vignes ou le chai, participation à des événements, revue de presse, etc. Le « piège » serait finalement de se laisser aller à parler beaucoup…et de soi uniquement.

L’actualité peut également être abordée d’une toute autre manière, plus ouverte sur le monde et sur les sujets qui mobilisent votre public en premier lieu: inscrivez votre domaine dans l’actualité!

Un premier exemple avec le Champagne Veuve Clicquot qui chaque année organise le Business Women Award au moment de la journée internationale du droit des femmes. Avec la publication ci-dessous vue sur son compte Twitter la célèbre maison de Champagne s’inscrit dans l’actualité (le 8 mars), rappelle son actualité à venir (le Clicquot Business Women Award #BWA2016), mais aussi pourquoi ce prix (un hommage à la femme d’exception et d’avant-garde qu’était Madame Clicquot).

Veuve Clicquot Mon vin et les réseaux sociaux les 5 types de contenu actualité Oenostory
Source: compte Twitter Veuve Clicquot UK

Autre très belle et originale façon de s’inscrire dans l’actualité: les dessins de Glon pour les Vins de Bergerac. Le premier dessin en exemple ci-dessous a été publié à l’occasion du salon de l’agriculture 2015: le président Hollande en dégustant le Montravel 100% du Château Moulin-Caresse s’est exclamé « c’est de la bombe » et s’en est suivi un petit buzz.  Le second a lui été publié en janvier 2015 après les attentats de Charlie Hebdo.

Glon Montravel Mon vin et les réseaux sociaux les 5 types de contenu actualité Oenostory

Glon Liberté expression Mon vin et les réseaux sociaux les 5 types de contenu actualité Oenostory
Source: page Facebook des Vins de Bergerac

Le fait de rebondir sur l’actualité peut permettre dans certains cas de capter une partie de l’audience liée à cette actualité justement: on parle alors de newsjacking. La marque championne de la catégorie: Oasis (allez faire un tour sur leur compte Twitter @oasisbefruit par curiosité et vous comprendrez). Sans aller jusque là bien sûr, l’avantage de rebondir sur l’actualité, c’est la proximité que vous créez avec votre communauté d’une part en partageant les mêmes préoccupations, d’autre part en vous exprimant de manière plus personnel. Vous pensez que c’est risqué? Cela peut l’être: à vous de doser! Mais en vous exprimant, en faisant preuve d’empathie, vous gagnerez en authenticité et tisserez des liens bien plus fort avec votre communauté. Vous n’êtes pas (qu’)une machine à générer du contenu à grands renforts d’images lisses et proprettes: montrez l’humain derrière l’écran!

La promotion

Autre contenu possible: la promotion de vos produits et services. Mais là aussi tout est question de dosage: ne « saoulez » pas vos abonnés en ne publiant QUE du contenu promotionnel. Un bon équilibre pourrait être environ 20% de contenu promotionnel. Qui peut être: annonce de vins médaillés aux concours, promotion d’un événement ou d’un nouveau service oenotouristique, offre de réduction, etc, le tout accompagné de liens vers votre boutique en ligne ou plateforme de réservation.

Un exemple avec cette publication Facebook des Vignerons de Buzet annonçant la livraison offerte pour toute commande sur la boutique en ligne. Ce qui est intéressant: l’échange permis avec les consommateurs (une personne demande si la livraison est possible dans toute la France).

Buzet Mon vin et les réseaux sociaux les 5 types de contenu promotion Oenostory
Source: page Facebook des Vignerons de Buzet

L’assistance

Il est également possible de délivrer du contenu qui va porter assistance à votre public: en donnant des informations pratiques sur vos produits et services, la façon de les mettre en oeuvre avec des tutoriels par exemple. Vous trouverez ci-dessous l’exemple d’une publication Facebook par le Château d’Yquem: le post explique comment réserver une visite pour les Journées Particulières sur la plateforme du groupe LVMH. Mais ce qui est aussi intéressant aussi dans cet exemple, c’est ce qu’il va se passer ensuite: les utilisateurs vont eux-même compléter l’information, s’entraider. A revoir aussi sur ce thème: l’exemple de @DisMoiNicolas évoqué dans le 1er article de la série Mon vin et les réseaux sociaux.

Yquem Mon vin et les réseaux sociaux les 5 types de contenu assistance Oenostory
Source: page Facebook du Château d’Yquem

Autre exemple pour ce type de contenu: sur leur Chaîne Youtube, le Champagne G.H.Mumm nous explique précisément comment sabrer le Champagne (mais pas avec un ipad cette fois).

 

 

L’interaction et la co-création

Cinquième et dernier type de contenu: celui que vous allez délivrer pour générer de l’interaction, voire de la co-création. Dans les 2 cas, vous impliquez fortement votre public. Quelques exemples de contenus qui génèrent de l’interaction: les quiz, les sondages, les jeux-concours, la sollicitation d’avis en commentaires.

Le Château de Reignac a par exemple organisé un concours de dessin utilisant leur bouchon. Cela fait sens car les illustrations de Reignyx, le petit personnage de Nicolas Lesaint, viennent déjà régulièrement ponctuer les publications du Château. Les dessins publiés étaient très sympas et sont venus alimenter la conversation pendant plusieurs semaines. Les gagnants du concours ont été désignés par le personnel du château, mais aussi un jury de blogueurs, et enfin au décompte des « j’aime » sur Facebook. Voilà qui est interactif!

Château de Reignac Mon vin et les réseaux sociaux interaction Oenostory
Source: page Facebook du Château de Reignac

Les utilisateurs vont être amenés à générer du contenu sur votre marque (User Generated Content UGC) que vous allez pouvoir réutiliser en le retweetant par exemple. Deux avantages: 1° c’est toujours du contenu que vous n’aurez pas à créer vous-même (on ne vas pas se mentir, tout ça c’est quand même du travail) 2° ce contenu UGC va vous servir de preuve sociale, il atteste que vous avez une communauté engagée. Les compteurs de visite, de partage sont aussi des preuves sociales. Remercier ses fans Facebook avec un « vous êtes maintenant plus de 800 par ici » est aussi une preuve sociale. Et partager un petit hommage en image signé Joey Starr est aussi une preuve sociale…mais surtout un ENORME kiff j’imagine :-) Le vigneron David Large dont j’avais salué les contenus originaux et plein de personnalité, à force de #NTM a conquis un nouveau fan! (Vous savez, partager ses convictions, tout ça tout ça…).

David Large Mon vin et les réseaux sociaux interaction
Source: page Facebook de David Large

L’interaction recherchée peut aller beaucoup plus loin encore: jusqu’à la co-création. C’est le cas par exemple avec cet autre concours organisé par Malesan cette fois et principalement relayé sur Facebook. Le concours #DesignerMalesan fait appel aux professionnels et au grand public. Dans un premier temps, des graphistes ont été invités à proposer en ligne leur projet de création d’un nouveau coffret avec à la clé la possibilité de gagner 3000€ si leur création est retenue. 75 créations ont été ainsi proposées. Dans un second temps, c’est le grand public qui est mobilisé: chacun peut voter en ligne pour son coffret préféré et en étant particulièrement actif, gagner l’une des 3 caves à vin mises en jeu. Dans ce dispositif, les utilisateurs contribuent pleinement à la création d’un nouveau produit.

Malesan Mon vin et les réseaux sociaux les 5 types de contenu co-création Oenostory
Source: page Facebook de Malesan

Quand votre communauté réagit, écoutez bien sûr! C’est peut-être ce qu’il y a de plus captivant finalement dans les réseaux sociaux: la possibilité de recueillir les avis, le ressenti de personnes qui ne se seraient probablement pas exprimées dans un autre contexte sur vos produits, services, votre entreprise.

Conclusion

Quelque soit votre domaine, vous savez maintenant quels sont les 5 types de contenu avec lesquels vous allez pouvoir jongler pour animer vos médias sociaux en fonction de vos objectifs et de votre stratégie. Animer ou plutôt orchestrer. Car il y a quelque chose de musical dans la façon d’organiser son contenu. Tout est en effet question de rythme, de tonalité, mais aussi et surtout d’émotions! A suivre, donc 😉

En attendant, n’hésitez pas à lire ou relire les 2 premiers articles de cette série Mon vin et les réseaux sociaux consacrés aux pratiques des socionautes (#1) et aux opportunités par plateforme (#2). Si vous pensez avoir besoin d’aide pour propulser votre domaine sur les réseaux sociaux, vous pouvez bien sûr faire appel à OENOSTORY. Je suis à votre disposition pour tout renseignement via contact@oenostory.com ou au 06 88 79 23 22.

A bientôt sur Twitter ou Facebook !

 

2 thoughts on “09/05/16 Mon vin et les réseaux sociaux #3 : les 5 types de contenu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *